Bienvenue à la maison ! Notre nouvelle collection est en ligne ☀️
Mon Panier

La maison provençale

Maison provençale

Oustau : la maison en provençal  

Oustau \us.ˈtaw\ c'est la maison en provençal et elle est unique. On y est toujours au chaud l'hiver et au frais pendant l’été, avec la porte ouverte pour des moments de partage en famille et entre amis.  

Pour l’anecdote : une des premières caractéristiques de la maison provençale est son orientation plein sud qui permet de profiter du soleil toute l’année et se protéger du fameux mistral (le vent typique du sud de la France).   

La maison provençale est authentique, simple et naturelle. Difficile de ne pas succomber à son charme avec ses façades colorées aux tons chauds ou en pierre.   

Les différentes maisons provençales : mas vs. bastide   

A l’origine, le mas est une ferme provençale traditionnelle. Le mas est reconnaissable par sa son architecture : un parallélépipède (rectangle en volume) surmonté d’un toit à deux pentes.   

En Provence, toutes les fermes ne sont pas des mas. Au XVIIIe siècle, la bastide est une habitation secondaire destinée à la bourgeoisie et à la noblesse. A l’inverse du mas, la bastide est construite de façon très symétrique et sa toiture comprend quatre pentes.   

Autres repères pour différencier le mas de la bastide : la bastide aura presque toujours une façade dans des tons chauds (ocre, orange, jaune) tandis que le mas garde souvent ses pierres apparentes.   

La Maison Rousse, mas provençal

La Maison Rousse, magnifique mas provençal du 19ème siècle rénové 

Bastide du Laval

Bastide du Laval, magnifique bastide du 19ème siècle rénovée, © Gérard Cazade 

Les tomettes : l’emblème de la maison provençale   

Les tomettes, carreaux en terre cuite de forme hexagonal parfois émaillés, sont l’emblèmes de la maison typique provençale. Elles apportent une touche chaleureuse et authentique aux intérieurs.  

Pour la petite histoire, c’est Salernes, une petite commune du Var, qui popularise la tomette au XIXème siècle. Ce malon hexagonal doit sa réputation à la qualité exceptionnelle des gisements d’argile de Salernes, une argile rouge ferrugineuse, qui lui donne sa couleur si particulière.   

Les tomettes, symbole de la maison provençale

Exquisite surfaces via Pinterest

Le jardin : ambiance “Manon des sources”   

Evidemment la maison provençale ne serait pas ce qu’elle est sans son jardin. On reconnait bien évidemment le jardin provençal à sa végétation : l’olivier, le cyprès, le pin, les plantes aromatiques (lavande, romarin, etc.) en sont le symbole.   

Les restanques sont également très représentatives du patrimoine provençal. Les restanques sont des constructions ancestrales faites en pierres séchées pour aménager un terrain trop pentu. A l’origine, ces terrasses étaient utilisées pour la culture de la vigne et de l’olivier.   

Restanques provençales

Jeu de restanques par Morvant Moingeon©Denis Dalmasso 

Article suivant